FAITH KEAN – Les chroniques de Ferin

FAITH KEAN – Les chroniques de Ferin

Avis Appréciation générale : Un Coup de Coeur de Livreshomosf

coupdecoeuricone

Tome 1: Ensorcelé

«Choisissez avec discernement le chemin qui vous semble le meilleur, mais soyez assurés que, comme un père, je me trouverai vigilant et attentif à chacun d’entre vous.» Rydënhad, souverain du royaume d’Infeijin, est à l’aube de son règne. Il a l’ambition d’être un bon roi, malheureusement l’avidité de la cour de Ferin cache de sombres desseins. À l’approche des Rites des Lunes, les incidents se multiplient, plongeant le palais au cœur des intrigues et des trahisons ; s’il veut survivre à ses nombreux prétendants, Rydënhad va devoir redoubler de vigilance. Et pour protéger son trône et sa lignée, il pourra compter sur la loyauté infaillible du Duc des Contées, ainsi que sur un allié venu tout droit des Terres Blanches ; un homme qui pourrait changer toutes ses certitudes et bouleverser son existence à jamais.

Avis Appréciation: Je n’ai pas pu résister!!! Après la lecture des chroniques de Ren et de ces différents bonus, il me fallait encore ma dose de Ferin!!! J’ai donc dévoré en quelques soirs le nouveau roman de Faith Kean se déroulant dans l’univers magique de Ferin et retrouvé avec délectation certains personnages des livres précédents (Rydenhad, Eien, Kiyran, Ryhad enfant…). Ce fut très étrange au départ de commencer cette histoire sous le point de vue de Rydenhad, le père de Ryhad. On le connaissait assez froid et très autoritaire mais c’est un presque tout autre personnage ici. On le découvre très courageux, très protecteur envers son fils et surtout très troublé par la présence de cet elfe noir, Eien!!! Cet elfe a un charisme impressionnant ! On retrouve le froid et glacial, mais tellement gracieux et élégant elfe des “Chroniques de Ren”. Mais, on le découvre également comme un grand guerrier et surtout très troublé aussi par la présence de plus en plus pressante de son futur roi…. Comme toujours l’histoire est très prenante sans aucun temps mort. Apprendre de quelle manière le roi Rydenhad a rencontré son consort, voir Ryhad enfant (mais déjà bien tétu et décidé à en faire qu’à sa tête! Ahlala… Il en fait déjà voir de toutes les couleurs à son père …), connaître l’histoire de l’incendie des arbres d’or du palais de Ferin ainsi que de la trahison de certains nobles citée dans “les chroniques de Ren”, l’épreuve du rideau d’Hosgard… mais surtout la Rencontre…. et l’Amour naissant entre Rydenhad et Eien.. Un seul regret : que ce soit si court!!! Et, puis, toujours cette facilité de Faith Kean a pouvoir relier les actions et les intrigues de l’ensemble de ces livres. Quel plaisir d’être à nouveau immergé dans le monde magique de Ferin entre intrigues, rebondissements, émotions à foison très bien imagées et hautes en couleur… Faith Kean est très douée dans ce domaine pour nous faire ressentir les émotions éprouvées par ces personnages et les nombreux rebondissements qui ponctuent ses romans nous rendent accro au monde de Ferin et à ses personnages: certes le couple Ren/Ryhad reste mon préféré mais celui de Rydenhad/Eien n’en est pas moins très touchant également… sans parler de Risel dans le tome “l’Apprenti”… Aurons-nous d’autres couples, peut être avec Kiyran, Norhan, Lyhanon et Acquen ou d’autres…. Avant de connaître le monde de Ferin, je ne comprenais pas pourquoi certains commentaires étaient aussi élogieux concernant “les chroniques de Ren”: le début n’est peut être pas forcément très engageant car se déroulant dans notre monde actuel mais Faith Kean a un tel talent pour engager les actions et nous faire ressentir les émotions que l’intrigue se déplie très rapidement et que l’on se retrouve vite transporté dans un univers magique et merveilleux en devenant très vite accro au monde de Ferin… Un grand merci à Faith Kean pour ce monde magique de Ferin et pour toutes ces émotions… A quand la suite ? … En tout cas, je peux le confirmer, non seulement c’est le top du top de la fantasy M/M mais également un véritable coup de coeur pour la plume sublissime de Faith Kean!

Avis: coupdecoeuricone

Tome 2: L'Apprenti

« La meilleure arme que nous possédons, ce n’est pas notre corps, mais notre tête. » – Ferin: La cité aux milles flambeaux abrite le siège du royaume d’Infeijin. C’est aussi entre ses murs que prospèrent les maisons de plaisir sous l’égide émérite du Meneur. Rïsel du D’Jed n’est qu’un enfant lorsqu’il franchit pour la première fois les portes de la capitale. Démuni et meurtri par la vie, il est loin de se douter de ce que le destin lui réserve le jour où son chemin croise celui de l’homme à la tête de tous les hôtes de Ferin. Cette rencontre salvatrice le mènera des plus sombres ruelles aux somptueux couloirs du palais royal. Pour gagner sa place dans cet univers tortueux, empli de dangers et de secrets, Rïsel devra plonger au cœur d’un monde fait de faux-semblants et d’illusions.

Avis Appréciation: Waouhhhhh! Retrouver avec plaisir et avec tant d’émotions attendues le royaume d’Infeijin et Ferin, la cité aux milles flambeaux, la cité de Ren et de Ryhad… Et quelles retrouvailles!!! Waouhhh comme ferait Lyhanon ou Norhan dans les « Chroniques de Ren »! Encore une perle de la fantasy M/M sans équivoque! Après avoir suivi les aventures romanesques et périlleuses d’Eien et de son roi Rydenhad dans le tome 1 des « Chroniques de Ferin », là dans ce tome 2, nous nous retrouvons également dans une période charnière entre « Ensorcelé » et les « Chroniques de Ren »: Ryhad a grandit, est devenu un jeune adulte et n’a toujours pas encore rencontré Ren… mais ce ne sont pas les propos de ce tome puisqu’on affaire ici à un jeune vampire (ne pas oublier que nous sommes dans le monde de Ferin!), Rïsel du D’Jed (ou Rïsel  pour les intimes), fils de paysan qui, suite à la perte subite de son père, se retrouve complètement démuni et rejoint la capitale, Ferin, afin de pouvoir trouver une issue à sa vie. Cependant, de difficultés en difficultés, il se trouvera vite à la rue mais sa rencontre avec un mystérieux personnage va complètement bouleverser son destin: en effet, ce mystérieux personnage n’est autre que le Meneur de Ferin, Jessamy, maître des plus grandes maisons de plaisir de la capitale et, touché par la personnalité de Risel, celui-ci le prendra sous son aile pour en faire son apprenti puis un jour peut être… son héritier à la tête de ces maisons… Certes, on a affaire ici, en premier plan à un duo exceptionnel entre le jeune Rïsel et son magnifique mentor Jessamy et si l’amour entre nos deux héros se conjugue comme une superbe et éblouissante relation filiale, l’auteure nous offre également une multitude de formes différentes d’amour toutes plus touchantes les unes que les autres: de l’amour paternel à l’amour amical en passant par l’amour fraternel mais également l’amour protecteur et l’amour de l’acceptation des différences… Au « Puits », la maison de plaisir où vit Rïsel au côté de son mentor, nous avons une flopée d’autres personnages, tous aussi merveilleusement attachants et touchants les uns et que les autres, comme Mircea et Aislinn pour ne citer qu’eux, et qui forment une véritable grande famille aimante et solidaire les uns envers les autres… D’autres personnages, évidemment plus vils, qu’on a envie d’haïr à souhait… Et puis, retrouver avec plaisir certains personnages adorés des « Chroniques de Ren » ou du premier tome (Ensorcelé) comme par exemple Rydenhad et son consort, Eien, mais aussi et surtout le fameux duc des Contés, Kiyran, qui va jouer un des rôles majeurs dans la vie de notre jeune Rïsel… Mais, tout n’est pas rose dans la vie de notre jeune apprenti et les moments durs ne sont pas en reste, les ennemis et les ombres rodent autour du « Puits » et vont laisser douleur et souffrance pour notre pauvre petit… meneur de Ferin… et ces hôtes… Attention, autant vous préparer dès maintenant, une deuxième partie qui s’emballe très vite pour finir sur une intrigue saisissante et très émouvante: sortez vos mouchoirs, ça va pleurer dans les chaumières…. Cependant, comme il est écrit dans le résumé de ce roman, la meilleure arme que nous possédons, ce n’est pas notre corps, mais notre tête… Et ainsi, un final haut en couleur, intense, digne de notre Rïsel du D’Jed… et dans la lignée des finals des « Chroniques de Ren »… Faith Kean a un tel talent pour engager les actions et nous faire ressentir les émotions que l’intrigue et les événements se déplient tellement rapidement que l’on se retrouve bien vite transporté dans son univers magique et merveilleux en devenant très vite accro au monde de Ferin… Et c’était pas gagné d’avance, vu le niveau de « Coup de Coeur Royal », au top du top des homoromances Fantasy, des « Chroniques de Ren » et du premier tome des « Chroniques de Ferin ». Mais la superbe plume de Faith Kean a encore fait des miracles et le pari est encore largement gagné pour notre auteure qui sait toujours nous faire voyager dans son univers extraordinaire bourré d’émotions et de rebondissements… Un grand merci encore à Faith Kean pour ce monde magique de Ferin et pour toutes ces émotions ressenties… Et, toujours la même question à la fin de ces livres: à quand la suite ? … En tout cas, je peux le confirmer, non seulement c’est le top du top de la fantasy M/M mais également un véritable « Coup de Coeur Royal » pour la plume sublissime de Faith Kean!

Avis: coupdecoeuricone

Vous aimerez aussi...